Blackmore's Night France

Premier site Français dédié à Ritchie Blackmore et Blackmore's Night
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jethro Tull

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
porcaro77
Shadow of the Moon
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 61
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Jeu 30 Aoû - 17:24

super groupe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab_fr
Admin
avatar

Nombre de messages : 8292
Age : 55
Localisation : Rosny sous bois
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Jeu 30 Aoû - 22:02

porcaro77 a écrit:
super groupe

ils sont passés à Luxembourg juste la veille du concert de Blackmore's Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackmoresnight.fr
marie christine
Under a violet Moon
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Sam 3 Nov - 10:42

Ce que j'ai pu écouter l'album Aqualung!! J'ai toujours les vinyls d'ailleurs Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
medievalspirit78
Shadow of the Moon


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Dim 3 Fév - 20:47

J'adore ce groupe ! Aqualung est superbe ! Je ne connais pas les autres albums, je vais m'y pencher ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie christine
Under a violet Moon
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Lun 4 Fév - 1:37

je te recommande les albums " Stand up" et" Living in the past". super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Secret Voyage
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 55
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Lun 15 Juil - 22:26

On peut rajouter Minstrel In The Gallery, Thick As A Brick, Songs From The Woods, Bursting Out (double live) et Crest Of A Knave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie christine
Under a violet Moon
avatar

Nombre de messages : 321
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Mar 16 Juil - 12:39

j'avais raccourci! Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephs66
Village Lanterne
avatar

Nombre de messages : 1865
Age : 51
Localisation : nord isere
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Mer 16 Avr - 8:01

Il est là le nouveau Ian Anderson et à l'instar de "Thick As A Brick 2" sorti en 2012 il est foutrement bon . Le seul bémol reste la voix de Anderson, pas catastrophique loin de là, mais il a beaucoup perdu . Ca n'empeche pas que musicalement c'est toujours aussi riche, superbe arrangement, belles compos, bref un album très recommandé ...



Nico, je vais étudier la possibilité de faire le concert de Geneve, c'est faisable en prenant 2 jours de congé ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minstrel atHome
Ghost of a Rose
avatar

Nombre de messages : 1108
Age : 53
Localisation : Genève
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Jeu 24 Avr - 19:12

stephs66 a écrit:
Il est là le nouveau Ian Anderson et à l'instar de "Thick As A Brick 2" sorti en 2012 il est foutrement bon . Le seul bémol reste la voix de Anderson, pas catastrophique loin de là, mais il a beaucoup perdu . Ca n'empeche pas que musicalement c'est toujours aussi riche, superbe arrangement, belles compos, bref un album très recommandé ...



Nico, je vais étudier la possibilité de faire le concert de Geneve, c'est faisable en prenant 2 jours de congé ...

 super 
Je n'ai pas encore eu l'occasion d'acheter le CD-DVD,  mais ça ne saurait tarder...
Au moins, le billet pour le concert est au chaud depuis plusieurs mois déjà. Fais mois signe si tu te décides, Steph.
Pour les dates française, la tournée passera par Paris : Olympia, lundi 11 mai 2015...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Nicoolasify
Fab_fr
Admin
avatar

Nombre de messages : 8292
Age : 55
Localisation : Rosny sous bois
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Ven 25 Avr - 18:51

nicoolas a écrit:
stephs66 a écrit:
Il est là le nouveau Ian Anderson et à l'instar de "Thick As A Brick 2" sorti en 2012 il est foutrement bon . Le seul bémol reste la voix de Anderson, pas catastrophique loin de là, mais il a beaucoup perdu . Ca n'empeche pas que musicalement c'est toujours aussi riche, superbe arrangement, belles compos, bref un album très recommandé ...



Nico, je vais étudier la possibilité de faire le concert de Geneve, c'est faisable en prenant 2 jours de congé ...

 super 
Je n'ai pas encore eu l'occasion d'acheter le CD-DVD,  mais ça ne saurait tarder...
Au moins, le billet pour le concert est au chaud depuis plusieurs mois déjà. Fais mois signe si tu te décides, Steph.
Pour les dates française, la tournée passera par Paris : Olympia, lundi 11 mai 2015...

 Shocked 1 an à attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackmoresnight.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jethro Tull   Sam 26 Avr - 2:00

ouais et le jour de concert :  Sleep Sleep Sleep mdr 
Revenir en haut Aller en bas
stephs66
Village Lanterne
avatar

Nombre de messages : 1865
Age : 51
Localisation : nord isere
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Jeu 20 Nov - 19:11

En attendant le témoignage de l'ami Nico sur le concert de Geneve, il y a ceci qui est sortie il y a peu . Au choix, 2CD, DVD ou BR .



Anderson reprend  le légendaire "Thick as a Brick" et le très bon"Thick as a brick II" . Un mot : magnifique . Superbe show, musicalement c'est toujours du haut de gamme, les musiciens sont excellents, le pied total .
Visuellement, c'est très théatral malgré une scene très dépouillée . L'intelligence du concept est d'inclure un acteur chanteur qui épaule Anderson dans les vocaux, le mec est parfait dans ce role ...
Bref, je recommande à tous, pour ne pas oublier que anderson est un véritable génie dans son genre ...!!!

Album live et BR de l'année .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Secret Voyage
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 55
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Jeu 20 Nov - 23:19

Je suis fan. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minstrel atHome
Ghost of a Rose
avatar

Nombre de messages : 1108
Age : 53
Localisation : Genève
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Jeu 27 Nov - 21:35

stephs66 a écrit:
En attendant le témoignage de l'ami Nico sur le concert de Geneve, il y a ceci qui est sortie il y a peu . Au choix, 2CD, DVD ou BR .



Anderson reprend  le légendaire "Thick as a Brick" et le très bon"Thick as a brick II" . Un mot : magnifique . Superbe show, musicalement c'est toujours du haut de gamme, les musiciens sont excellents, le pied total .
Visuellement, c'est très théatral malgré une scene très dépouillée . L'intelligence du concept est d'inclure un acteur chanteur qui épaule Anderson dans les vocaux, le mec est parfait dans ce role ...
Bref, je recommande à tous,  pour ne pas oublier que anderson est un véritable génie dans son genre ...!!!

Album live et BR de l'année .

...et bien, excellent concert, même si à mon avis l'ajout du comédien-chanteur n'apporte pas grand chose au groupe, et si le nouveau guitariste n'a pas la classe de Martin Barre (trop de power chords...). N'en demeure pas moins que Ian Anderson ne ménage pas ces efforts et maîtrise comme jamais sa flute traversière, et qu'il dégage encore une énergie incroyable que bien des sexagénaire pourrait lui envier...
N'hésitez pas à aller le voir lors de son passage en France en 2015 si vous en avez l'occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Nicoolasify
Phil
Secret Voyage
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 55
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Dim 5 Juil - 22:24

A signaler la parution récente d'une édition deluxe de Minstrel In The Gallery complétée d'un Live In Paris 1975.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Secret Voyage
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 55
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Lun 16 Jan - 11:56

Omis de mentionner cette acquisition new yorkaise !!!!!!!!!!


LP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Secret Voyage
avatar

Nombre de messages : 3741
Age : 55
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jethro Tull   Mar 28 Mar - 10:16

Interview
Jethro Tull : Ian Anderson revoit ses classiques
lundi, 27 mars 2017 à 12:48 par Philippe Sliwa

Que vous ayez suivi assidûment la carrière de Jethro Tull et de Ian Anderson, que vous ne connaissiez que le culte Aqualung ou que vous soyez totalement novice, l’écoute de ce The String Quartets sera une découverte. Car même les inconditionnels y entendront une nouvelle perspective sur cette longue carrière, sous l’angle de la musique classique.

Redécouvrir et se redécouvrir est donc le thème central de la démarche de ce disque que nous avons évoqué avec Anderson, un musicien qui, comme son oeuvre le suggère, garde l’esprit le plus ouvert possible musicalement, mais pas que, comme en témoigne par exemple sa passion pour les églises chrétiennes malgré le fait qu’il ne soit pas croyant. Un artiste pour qui l’éthique, notamment en ce qui concerne le paiement de ses impôts, est primordiale et Dieu sait si ce thème est d’actualité…



« Je ne suis pas chrétien, mais je suis un grand défenseur du christianisme et un grand adepte de la nature physique des églises en termes d’architecture, d’histoire et d’esthétique. »

Radio Metal : The String Quartet est un album constitué de titres classiques de Jethro Tull joué avec un quatuor à cordes. Peux-tu nous parler de ta relation à la musique classique ?

Ian Anderson (chant, flûte, guitare) : Je suppose que ça remonte à lorsque j’étais enfant, j’ai entendu un peu de musique classique à la radio et je m’y suis intéressé lorsque j’allais à l’école, et puis lorsque j’ai commencé à jouer du jazz et du blues, lorsque j’étais adolescent j’ai laissé ce monde derrière moi pendant un petit moment. Mais arrivé à la fin 1968, lorsque j’enregistrais une chanson qui s’appelle « A Christmas Song », j’ai décidé de faire appel à un quatuor à cordes et j’ai toujours plutôt aimé le son du quatuor à cordes. C’était donc ma première expérience à travailler avec un quatuor à cordes, c’était en 1968, et d’ailleurs, j’ai mis cette chanson sur l’album The String Quartet qui s’apprête à sortir. C’est un petit rappel sentimental sur comment ma relation aux instruments orchestraux a commencé il y a toutes ces années. Mais avec le temps, j’ai souvent fait appel à des quatuors à cordes sur scène et puis en enregistrant de petits orchestres, et je donne occasionnellement des concerts avec des orchestres symphoniques. Et le lien avec la musique classique s’est fait graduellement à mesure que nous évoluions car sur le second album, Stand Up, j’ai enregistré un morceau composé par J.S. Bach qui s’appelle « Bourrée ». C’est un genre de morceau de musique conventionnel basé sur une danse française traditionnelle qui s’appelle la bourrée. De nombreux compositeurs ont composé une bourrée mais la célèbre bourrée de Bach composée pour le lute et transcrite plus tard pour la guitare classique est un morceau que j’ai appris. Je le joue encore aujourd’hui sur scène, il est depuis longtemps associé à Jethro Tull.

D’ailleurs, de façon générale, Bach semble avoir été une de tes influences principales en musique classique…

Probablement parce que c’est le premier morceau de musique que j’ai utilisé. Je veux dire que je ne l’ai pas joué correctement, exactement comme il a été écrit, je n’ai joué qu’une petite fraction du morceau, mais je l’ai utilisé dans un style jazzy syncopé et par la suite, évidemment, j’ai pas mal écouté certains des premiers compositeurs, surtout Beethoven. J’ai enregistré et joué des morceaux de musique qui ont été écris par Mozart et quelques autres compositeurs aussi, mais Bach et Beethoven sont probablement mes deux compositeurs préférés.

Comment décrirais-tu ta collaboration avec John O’Hara sur cet album ?

Nous faisons ce que nous faisons toujours. Nous nous posons et parlons à propos des choses. C’est un musicien qui a une formation classique donc il travaillait sur de nouveaux arrangements pendant que nous parlions et discutions de choses, et nous décidions qui allait jouer quelle partie. Parce que je ne voulais pas être au centre de cet album et parce que d’habitude je jouais la ligne mélodique principale à la flute, je pensais qu’ici ce serait sympa que la plupart du temps on donne la ligne principale au premier violon, et moi je trouverais d’autres choses à jouer, une contre-mélodie, ou une harmonie ou quelque chose de différent. Donc ma contribution est vraiment en soutien du quatuor à corde. Je voulais que ce soit un album de quatuor à cordes, avec un peu de moi en plus mais sans en faire un album de flute ou de chant avec un quatuor à cordes dans le fond, et je ne voulais certainement pas en faire un album de groupe avec un quatuor à cordes dans le fond. J’ai déjà très souvent fait ça par le passé, donc pour cette fois la flute était censée être [un peu en retrait]. Le focus était sur le quatuor à cordes et j’ai eu la chance de trouver le Carducci Quartet qui est un groupe de jeunes musiciens vraiment excellents, très expérimentés, qui jouent ensemble depuis le lycée.

Est-ce que quelque part le but de cet album serait de réconcilier le rock et la culture classique ?

Pas vraiment, il n’y avait aucun but particulier. Nous essayions juste d’exprimer une partie de ma musique d’une façon différente, simplement pour, j’imagine, me démontrer que l’essence d’une mélodie et d’une harmonie peut être exprimée de différentes manières stylistiques. C’est ça ce que nous avons cherché à faire et, dans certains cas, peut-être que c’est mieux réussi que d’autres, mais je n’essaie pas de réunir consciemment quelque sorte de musique que ce soit. J’essaie juste de faire en sorte que la musique se tienne d’elle-même et de la réaliser via une instrumentation différente et un style musical différent.

John a dit qu’il était important pour lui de créer de nouvelles versions de ces chansons et pas seulement des reprises avec un quatuor à cordes. Et à la fois, il disait qu’il voulait rester fidèle à ta musique. Du coup, comment trouver le bon équilibre ?

Dans certaines chansons, nous étions un peu plus aventureux et pour d’autres, nous jouions plus proches de l’original. Dans quelques cas, nous avons grosso-modo réenregistré les versions originales. Certaines chansons étaient déjà très poignantes grâce au quatuor à corde de l’enregistrement original. Et donc je ne voulais pas les changer, c’est tout. Mais il y a certaines chansons que nous avons beaucoup changées, et d’autres peu. Il n’y a pas de règle, ce n’est pas une production d’usine donc chaque chanson devait être traitée différemment suivant la nature de la mélodie et la façon dont le morceau fonctionne. Nous avons essayé de rendre chacun différent dans notre approche.

L’album a été enregistré dans la crypte de la Cathédral Worcester et l’église St. Keneln. Pourquoi avoir opté pour ces lieux et quel a été l’impact en terme de son ?

Le choix était vraiment parce que je ne voulais pas simplement l’enregistrer dans un studio d’enregistrement, sans atmosphère. Je recherchais, pas forcément une ambiance acoustique, mais plutôt une ambiance spirituelle. Je voulais un endroit où je me sente bien. J’ai passé pas mal de temps dans des églises parce que je fais des concerts de Noël dans de supers cathédrales et quelques églises, et lorsque je voyage à travers le monde j’aime voir les églises et cathédrales lorsque je visite une ville. Je ne suis pas chrétien mais je suis un grand défenseur du christianisme et un grand adepte de la nature physique des églises en termes d’architecture, d’histoire et d’esthétique. Ces esthétiques s’étendent à ce type d’atmosphère spirituelle dont, je pense, nous pouvons profiter, que l’on soit chrétien ou pas. On peut toujours ressentir un grand sentiment d’inspiration et d’émerveillement en étant dans ces merveilleux et magnifiques bâtiments, et c’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’enregistrer dans ce genre de lieu. En fait, c’était bien plus difficile d’enregistrer dans ce type d’atmosphère que de travailler dans un studio, parce que nous avions constamment des problèmes avec des bruits provenant de diverses sources extérieures. L’acoustique qu’on obtient peut ne pas sonner si bien que ça, et donc c’était un boulot bien plus difficile d’enregistrer dans l’église et la cathédrale, mais je suis content que nous l’ayons fait parce que je trouve que nous avons bénéficié de l’atmosphère, d’un point de vue musical.

« On n’a pas tellement progressé, et ce n’est pas une mauvaise chose, ce n’est pas une condamnation, une critique, c’est juste voir la réalité en face. Si ça avait trop changé, ce ne serait plus du rock. »

Tu as déclaré que cet album est « parfait pour les longs après-midis paresseux sous le soleil, les nuits d’hivers bien fraîches, les mariages et les funérailles. » Est-ce que tu apprécies particulièrement créer ces émotions et sentiments paradoxaux dans ta musique ?

Faire de la musique, c’est communiquer une émotion sensible en racontant une histoire, voire en peignant une image via la musique, et je pense que cette musique est quelque chose que tu contemples, à laquelle tu penses. Ce n’est pas de la musique sur laquelle danser, ce n’est pas de la musique pour sauter comme on le ferait dans un concert de heavy metal, c’est de la musique que tu ressens et à laquelle tu t’associes peut-être plus de façon émotionnelle et pensive, ce qui explique pourquoi j’ai parlé en blaguant de mariages et de funérailles. Mais ça pourrait être n’importe quand lorsque tu t’installes à ton aise pour écouter de la musique et laisse la musique t’atteindre. Comme je l’ai dit, ce n’est clairement pas de la musique pour danser, ce n’est pas de la musique pour faire la fête, c’est sûr.

Un jour tu t’es comparé à « un bon maçon polonais », disant : « Je peux réparer ta plomberie, poser la moquette, réparer ton toit… Je suis le gars qui peut avec fiabilité faire un peu de ceci, un peu de cela. » Penses-tu que ce soit justement ce que les gens aiment dans Jethro Tull ? Le fait qu’ils peuvent te faire confiance pour leur offrir une grande variété de bonne musique et d’émotions ?

Eh bien, je ne connais pas la réponse à cette question mais j’espère que c’est ce qu’ils ressentent, oui. Pour moi, en tant que musicien, c’est important de ne pas faire qu’une seule chose constamment, mais d’avoir une façon plus éclectique et variée de présenter ma musique. Les chansons [sur mes albums] sonnent assez différentes les unes des autres. J’ai été voir l’un des ultimes concerts de Black Sabbath il y a tout juste quelques semaines à Londres. En fait, je n’avais jamais vu Black Sabbath jouer en concert donc ça m’intéressait pas mal de voir ce qu’ils faisaient, et je ne connaissais pas beaucoup de leurs musiques. Mais la chose qui m’a vraiment frappé est que certaines chansons sonnaient très similaires, et il y a avait très peu d’espace où la musique pouvait aller, en termes sonore, en raison de la nature des musiciens et la façon dont ils jouent. C’est comme ça, mais je connais un peu Tony Iommi, et je sais que son intérêt dans la musique est bien plus vaste, il aime plein de types d’instruments différents et différentes approches musicales, mais Black Sabbath est célèbre pour faire un certain type de choses et c’est ce qu’ils jouent lorsqu’ils font des concerts, ou faisaient puis qu’ils n’existent plus. Mais je ne pense pas que j’apprécierais être dans un groupe qui joue tout le temps de la même façon, au même volume, avec les mêmes sons, et le même accent musical, je pense que je me sentirais piégé dans un genre musical.

Tu as une fois déclaré que le « rock n’a pas tellement évolué en cinquante ans », et qu’un groupe comme Muse n’est pas si différent de ce qui se faisait dans les années 70. Qu’est-ce que tu voulais dire par là ?

Je parle d’un point de vue musicologique, c’est-à-dire que lorsque tu analyses la structure du rock tel qu’il était, disons lorsque qu’il a émergé et qu’on a appelé ça du rock à la fin des années soixante, je pense qu’au niveau mélodique et harmonique, il avait à l’époque, et encore aujourd’hui dans une certaine mesure, ses racines dans le blues et dans une certaine mesure dans le rock n’ roll, cette forme de musique très américaine des années cinquante. Mais je ne pense pas que ça ait évolué de la même façon que ça a évolué au cours des dix premières années. Le rock n’ roll de la fin des années soixante à la fin des années soixante-dix s’est très rapidement développé et c’est devenu une forme de musique bien plus riche à cause de nombreuses et diverses influences venant d’ailleurs. Donc tu avais des sous-genres comme le folk rock et le prog rock, mais il y avait une énorme explosion de créativité qui s’est produit à cette période. Je ne crois pas qu’il soit raisonnable de penser que ceci puisse continuer, et ça n’a pas continué. On a vu une autre petite révolution, je suppose, avec la révolution technique des synthétiseurs, de la synthèse digitale et de l’enregistrement digital dans les années quatre-vingt, mais la chose qui a motivé le rock était les changements techniques. En premier lieu, l’invention de la guitare électrique et l’orgue Hammond, donc on parle vraiment, en termes pratique, des années cinquante ; c’est ça qui a motivé les origines du rock. Les guitares Fender et Gibson et les amplis Marshall, c’est ça qui a motivé le rock, ça permettait aux jeunes musiciens de faire ces bruits et créer cette puissante forme de musique. Mais que vois-tu lorsque tu vas à un concert de rock aujourd’hui ? Tu vois des guitares Fender et Gibson et des amplis Marshall, ou d’autres amplis dans le même genre, car presque tous les amplis à lampe ont le même genre de design que Marshall a créé dans les années soixante. Pas grand-chose n’a changé au niveau technologique, et musicalement, on a affaire au même genre d’idées mélodiques et harmoniques, et au niveau des paroles, c’est toujours les mêmes vieux trucs ! On n’a pas tellement progressé, et ce n’est pas une mauvaise chose, ce n’est pas une condamnation, une critique, c’est juste voir la réalité en face. Si ça avait trop changé, ce ne serait plus du rock. Donc dans les groupes de rock d’aujourd’hui, les jeunes groupes ne sonnent pas si différents des groupes des années soixante-dix, quatre-vingt ou quatre-vingt-dix, par rapport à quel point les groupes sonnaient différent en 1975 par rapport à 1965. C’était un énorme changement ! Depuis lors, les quarante années qui ont suivi, les choses n’ont pas changé aussi rapidement, ou pas autant. Et je ne pense pas qu’on pourrait s’attendre à ce qu’elles le fassent. On travaille toujours de la même façon, avec les mêmes instruments musicaux. Si tu mets tes mains sur une guitare Gibson, tu la branches dans un ampli puissant et joues un accord de Mi, ça sonnera exactement comme ça sonnait à la fin des années soixante.

Pour finir, tu as souvent déclaré qu’il était important pour toi de payer tes impôts. Penses-tu que les musiciens et artistes ont tendance à oublier qu’ils sont comme les autres et qu’ils font parti de la société ?

Je pense qu’il y a plein d’artistes qui sont traditionnellement come des stars de cinéma, comme certains politiciens, comme plein de riches industriels, il se cassent énormément la tête pour éviter de payer des impôts. Pas pour le faire illégalement, mais pour faire tout ce qu’ils peuvent pour réduire le feuille d’impôts. Je pense qu’il faut avoir une vision éthique lorsqu’on paye nos impôts. Mon point de vue est que je devrais payer mes impôts de la même façon que tu paies tes impôts. Même si je gagne dix ou vingt fois plus d’argent, je devrais payer le même pourcentage. Je ne devrais pas payer moins ni plus, mais il y a des malins qui font des combines pour protéger leur argent aux Pays-Bas, ou au Liechtenstein, ou en Suisse, ou aux Bahamas, ou peu importe où, et je trouve que c’est immoral ! Et donc, qu’est-ce que je pense de Bono, par exemple, qui est l’un de ces très riches musiciens qui se cassent vraiment la tête pour éviter de payer des impôts ? Ma réponse est : hey, redescends sur terre, tu devrais payer tes impôts comme tout le monde, et même en faisant ça, tu auras toujours une tonne d’argent à la banque, et je trouve que c’est immoral, je trouve que ce n’est pas éthique, et je trouve que c’est une énorme honte que quiconque dans cette position se permette de faire ça. J’éprouve vraiment de la peine pour ça, mais j’ai toujours vécu dans ce pays et j’ai toujours payé mes impôts, et j’ai le sentiment que c’est quelque chose de responsable à faire. Donc c’est ce que je fais, je paie mes impôts. En gros, environ la moitié de ce que je gagne revient au système, ça paie des écoles, des hôpitaux, des services sociaux, pour que notre monde fonctionne. C’est mon rôle de payer des impôts, exactement comme j’espère que tout le monde paie des impôts. Donc oui, c’est un problème éthique pour moi. C’est comme les médecins qui font le serment d’Hippocrate pour sauver des vies, mon serment d’Hippocrate est d’être un bon membre de la société, et je paie mes impôts.

Interview réalisée par téléphone le 14 février 2017 par Philippe Sliwa.
Retranscription : Robin Collas.
Traduction : Nicolas Gricourt.



Source : Radio Metal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jethro Tull   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jethro Tull
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Jethro Tull

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackmore's Night France :: Ritchie Blackmore et Blackmore's Night :: Autres musiques-
Sauter vers: